late summer sweetness #1

Quelques grammes de douceur pour édulcorer mes soirées d’été…
C’est ce que Nathalie -alias madame Abracadacraft- m’a gentiment offert sur un plateau en me proposant de tester la dernière merveille -et je pèse mes mots- tout droit sortie du dos des moutons DMC:

manchette1
laine DMC « Woolly », 100% mérinos superwash, aig. 4 / 4.5, avec une gamme de couleurs similaire à la « natura »

Je pense que toutes les testeuses ont été unanimes au premier contact avec ce sympathique Woolly, des coeurs dans les yeux, bavant d’admiration devant ce beau fil mérinos rond, régulier, doux… what else? -ouais, je sais, Georges a trouvé chaussure à son pied, enfin, bague à son annulaire, mais moi, je me suis consolée en faisant un câlin à chacune des pelotes de mon colis!-.
Et de la gamme de couleurs? on en parle de la gamme de couleurs??!

Il n’est certainement pas un secret que mon plus beau rêve serait de les posséder toutes, mais j’ai quand même profité de mon premier test pour en essayer une large palette:

manchette2
trio de manchette tissées en Woolly, supports disponibles chez Perles and Co

Lors d’un été placé sous le signe de la manchette, tisser de la laine m’est apparu comme la suite logique – et tout autant assumée- à l’enfilage de perles.

manchette3

Pour mon premier contact avec Wooly, je me suis donc amusée à jouer les contrastes de matières, variétés de couleurs…

manchette4

… le plus dur ayant été de trouver  la formule qui ne me donne pas l’impression d’avoir le tour de poignet de Björn Borg - une pensée émue pour mes premiers essais de manchette au tricot et au crochet… dommage que je n’ai pas eu le réflexe de les prendre en photo, ça aurait fait une occasion de rire un bon coup-.

manchette5

Quant aux autres pelotes de mon colis? elles ont squatté mes aiguilles et m’ont agréablement accompagnée pendant les soirées d’été: je vous les montre très bientôt!
En attendant, vous pouvez jouer sur Abracadacraft pour gagner des lots « Woolly » offerts par DMC… d’ailleurs, les gagnantes, vous pourrez faire un câlin à vos pelotes de ma part?

où il est question de microclimat

Bon, aujourd’hui, ce n’est pas la grande joie… on est arrivé au billet que j’aime le moins dans l’année : celui de la dernière cousette d’été -snif!-.

Comme vous avez pu déjà le comprendre, je n’ai pas encore fait le deuil de mes vacances… pourtant, un moment, j’ai naïvement cru au coup de l’automne qui aurait décidé de switcher son planning 2014 avec celui de l’été, mais, quand on allume les phares en allant bosser le matin -bon, et parfois le soir aussi… boulot, quand tu nous tiens…- pour regarder ses collègues tomber malades les uns après les autres, il faut bien se rendre à l’évidence…  -je veux aller vivre en Californie!!!-.

Enfin, bref… et si on disait qu’un micro-climat régnait au dessus de mon petit bazar?
On serait en droit de porter ce genre de choses :

MixMistral
top « Mixtral », fusion de deux patrons : « aime comme Mix » et « aime comme Mistral »

De la broderie anglaise, des petites fronces…

mixMistral2
broderie anglaise : France Duval

des boutons dans le dos…

mixMistral3
boutons à pois fluo : « petit pan« 

… toute la légèreté qu’on est en droit d’attendre dans un été fictif bazardesque !

mixMistral5

Et je compte quand même bien sur ce petit top pour assurer la confrontation au vrai climat automnal avec un petit gilet comme compagnon de route, le tout assaisonné par quelques petits accessoires pour compenser le dos chaleureusement camouflé.

MixMistral4
sautoir « dreamcatcher » en plaqué or: fournitures Fifi Jolipois
duo de manchettes : fournitures perles and co, Fifi Jolipois et Arrow Workshop

 -enfin, là, avec le coup du gilet dans le dos, je cherche une excuse à deux balles qui colle avec le sujet, mais sinon, je pense sincèrement qu’on n’a pas besoin de se justifier pour s’offrir de nouveaux accessoires-…

mixMistral6

Bon ben maintenant, il va falloir trouver les mots justes pour me faire sortir de mon deuil estival…
Quoi? ai-je bien entendu? molleton ? lainage ? viscose ? mérinos ?
Finalement, si on y rajoute quelques cèpes en persillade et marrons grillés, je pense que ça devrait le faire…

triptyque contre la montre

L’été joue les prolongations et ce n’est pas pour me déplaire : qui dit « été indien », dit « envie de petits bijoux » - euh, en fait, qui dit « bla bla bla  » ou n’importe quoi d’autre peut aussi sonner à mes oreilles  comme : « envie de petits bijoux… »-.
Mais qui dit « été indien » dit aussi « presque l’automne », c’est à dire « mais-où-qu’il-est-le-soleil? », quand je rentre le soir à la maison!

Bref, pour rationaliser les derniers rayons de soleil mis à disposition en fin de journée, il va falloir vraiment miser sur la simplicité si je veux de nouveaux accessoires.

triptyque2
manchette « triptyque », matériel : perles and co et Arrow Workshop

En tissant des motifs simples et sans grille, non seulement je vais drôlement plus vite - et hop, trois pour le prix de même pas un!-

triptyque1

… mais je me suis réconciliée avec mon vieil halogène -oui, ça existe encore- qui peut me tenir compagnie en soirée sans risquer de me faire loucher!

triptyque3

Le manque de temps serait-il finalement un allié quand on est adepte de la simplicité?
Hum… je crois qu’il va me falloir plusieurs autres manchettes pour vérifier cette théorie…

par ici la monnaie!

A l’heure des dépenses de rentrée et du traitement des aberrations économiques et casse-têtes organisationnels qui s’y rattachent – par là, je fais référence à la fameuse « liste des fournitures scolaires », sur laquelle un enseignant demande des mini-crayons de couleurs alors que son collègue a besoin de grands, un qui veut les feuilles jaunes qu’on trouve uniquement dans des lots accompagnées de trois autres coloris qui ne serviront donc jamais, un qui demande d’apporter des classeurs-souples-mais-pas-trop-fins-quand-même, d’autres qui veulent des cahiers avec chacun un nombre de pages spécifique… oui, mon fils est au collège-, je voulais un petit porte-monnaie car le gros est devenu inutile afin de pouvoir facilement transporter piécettes, CB et tickets, sans que toutefois ce beau monde se mélange.

Mes recherches m’ont amenée vers ce site et son tutoriel très clair, semblant réunir tous les critères souhaités:

monnaie1
tissu « le bassin des bateaux » par fifi mandirac : atelier brunette 

Je me suis d’abord attaqué à une chute de tissu -reliquat de mon top préféré que je pense avoir oublié de vous montrer… oups!- pour faire un premier essai avant de m’attaquer à un petit coupon de liberty japonais.

monnaie2
conseil pour la réalisation : entoilage obligatoire!!
et ne faites pas comme moi qui ai entoilé le tissu principal : il est plus joli d’entoiler la doublure!

Mais quand je vois toutes les qualités déployées par ce petit porte-monnaie, je me trouve bien cruelle de lui donner l’appellation de « brouillon »…

monnaie3

« Définitive » sera donc cette version, même s’il n’est pas exclu que des petits frères voient le jour.

monnaie4

Car après tout, un porte-monnaie est un accessoire comme les autres: il ne demande qu’à être assorti à notre tenue du jour!

 

sous le soleil

Le gros avantage des grandes vacances -je vous ai déjà dit que j’avais adoré ??!!-, c’est qu’on dispose de 3 semaines complètes pour profiter pleinement de la lumière naturelle!

C’est là que re-rentre en scène le métier à tisser, pratiquement abandonné depuis l’année dernière -bah oui, on dira ce qu’on voudra, mais l’halogène a beau prétendre se déguiser en soleil, quand il est question de tissage, à moi, on ne me la fait pas!- :

bead1
trio de manchettes, matos: perles&co et arrow workshop

Alors, le tissage, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas -enfin, je persiste à soutenir que ce postulat n’est qu’une arnaque et je n’aurais rien contre l’installation de petites roues stabilisatrices sur mon b’twin!-

bead6

… et le rythme de croisière n’a pas été trop dur à retrouver!

bead2
coloris « poudrés » pour le premier, afin de revendiquer mon côté « vraie fille » pour le retour au boulot

une manchette par semaine m’a semblé être une bonne moyenne…

bead4
coloris « Fjord », pour le second – influence Camilla Lackberg ou nouvelle collec Ikea, je ne sais pas encore-

Certes du travail à la chaîne mais en deux temps, trois mouvements, trois manchettes, voilà comment coller à la majorité de mes tenues de l’année à venir!

bead3
et pour finir, mon pref’ de pref’ !

Mais même équipée de la sorte, j’ai bien l’intention de grappiller un peu de soleil de temps en temps pour compléter ma collection…

bead5

En fin de compte, les manchettes, c’est comme les vacances : on en a jamais assez, il nous en faut toujours plus!

celle qui remet les pieds sur terre

Difficile de remettre les pieds à l’étrier après les avoir passés en éventail pendant 3 semaines…
3 semaines dont j’ai savouré chaque seconde, pendant lesquelles nous avons adopté une jeune fille au pair parisienne, rencontré une famille d’itinérants marseillais, dégusté des mojitos sur les plages méditerranéennes, réalisé une étude comparative de tous les jambons du marché de la Boqueria, frissonné sur des montagnes russes de toutes tailles -et sur le petit carrousel aussi -, pagayé sur les lacs landais, fait trempette dans l’océan et tâté de la meuh-meuh dans l’Aveyron !

Et bien, mine de rien, pour faire tout ça, une seule valise a suffi, et ce, grâce aux deux tenues fétiches qui se sont relayées!

mdr1
shorts, modèle « Mine de Rien« , version topless

Une paire de shorts réalisée en une paire de soirées, juste avant les congés, histoire de les faire arriver plus vite -snif, tout cela me semble bien loin…-.

mdr3
liberty Betsy Ann acheté -avec ses copains- suite à un billet de mon homonyme qui aurait dû être censuré par la banque de France -tentation, quand tu nous tiens…-

J’ai commencé par coudre une première version en liberty, parfaite pour la plage -un poids plume pareil, c’est nickel pour accrocher sur le parasol pendant une bronzette-

mdr5
top Monop customisé avec des mini-gouttes:  Madame Mademoiselle

mais mon petit chouchou reste cette version chambray - ma matière préférée en général, alors vous imaginez en liberty!!-…

mdr2
tissu liberty chambray -la concrétisation de mon fantasme textile ….-: Motif Personnel

…que j’ai miraculeusement réussi à faire rentrer dans un coupon de 50 cm, en utilisant un tissu contrastant pour la ceinture et le fond de poche!

mdr4
seule modif : l’ajout de 4 passants pour y glisser une petite ceinture…

(re-) Mine de rien, 3 semaines à profiter de mes petits shorts m’ont donnée envie de m’en coudre un nouveau pour cet hiver… ce qui tombe bien, car le ravitaillement vient juste d’arriver pour adoucir ma rentrée!

mdr6
chambray à gogo et denim en liberty -hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!- : Motif Personnel

le mistral soufflera trois fois

… ou plus, car après cette troisième version, j’ai toujours envie de continuer!

mistralSoie1
robe : Aime comme Mistral, haut entièrement doublé

Donc, toujours une Aime comme Mistral, mais cette fois-ci, avec un handicap supplémentaire. Réaliser la robe en liberty, c’était trop simple : pour cette version, j’avais besoin de challenge, j’avais besoin de suspense, j’avais besoin d’émotions, j’avais besoin d’action…

mistralSoie2
tissu : soie à motif volatile trouvé chez « Sacrés Coupons »

…j’ai donc taillé dans mon beau coupon de soie que je gardais précieusement pour la pièce la plus méritante.

mistralSoie3

Réalisation à la hauteur de mes espérances – la preuve par l’exemple : je confirme, coudre la soie, c’est bien galère-

mistralSoie4
pile assortie à la manchette tissée l’année dernière  - matos : perles&Co
-pour rappel, le tuto est ici-

Comme on est entre amies, on va éviter d’aborder les sujets qui fâchent, genre l’attirance pour les tâches ou le passage à la machine -ou pas!- de la chose -je le découvrirai par moi même bien assez tôt-, pour se contenter de savourer ô combien cette robe est agréable à porter -enfin, là, c’est plutôt moi qui savoure en égoïste…-

mistralSoie5

Dommage que ma quatrième Mistral en gestation se heurte aux limites de mon planning: c’est qu’il faut que je m’active si je veux arriver à boucler les autres pièces de ma valise de l’été avant mes vacances! -un jour mon tour viendra …-

we will, we will rock you

Au pays de mon petit bazar, la fête nationale se situe précisément le 15 Juillet.
C’est en ce jour que l’ouverture de ma boite aux lettres a donné lieu à un véritable feu d’artifice:

tatouee1tissu « Tatouée pour la journée » : chez Motif Personnel
première étoile émeraude au dessus, lin irisé en dessous

 Je mesure bien la chance que j’ai de pouvoir tester en avant première le nouveau bébé de Marie et Corentine : le tissu « Tatouée pour la journée », un petit morceau de rock, tout fraîchement sorti dans les bacs !

tatouee2
aime comme mini, avec rajout d’une bande  passepoilée sur le bas

La aime comme mini s’est imposée comme solution efficace et rapide pour transformer en moins de quatre jours ce nouvel imprimé, n’étant pas encore en vacances -mais je sais que mon jour viendra …-

tatouee3

A croire que ce modèle n’attendait que cette étoffe, car ma mini a atteint le jour même de sa sortie la première place du box office, écrasant toutes les autres jupes de ma penderie!

tatouee4
biais noir irisé  : France Duval

Cette association lin irisée / motifs « old school » tombe vraiment à la perfection pour une pièce à la base très sobre…

tatouee6

 … à tel point que je n’aurais aucune crainte de me pointer au bureau avec!

tatouee7
et voilà, un billet fait à la va-vite et j’en oublie d’enlever ma tête : n’ayez pas peur, ce n’est que moi !

Et c’est pas fini !!

Dans mon superbe colis, il y avait aussi des planches tattoos pour toute la famille!

tatouee8
ananas pailletés : madame mademoiselle
planche tattoo : aime comme marie

Un effet plutôt bluffant sur le poignet, si j’en juge à la tête qu’on fait mes collègues en voyant ça :

tatouee9
d’ailleurs, mon petit doigt me dit que des planches sont à gagner pour le lancement des nouveautés: c’est toujours chez Marie et Corentine pour avoir les détails…

Et c’est pas fini !!
Aujourd’hui Marie sort aussi deux nouveaux patrons …
mais, il va falloir patienter un peu avant de voir les photos sur ce blog : un « aime comme Maligne » attend d’être pris en photo, et un « aime comme Mine de Rien » est actuellement en cours de découpe.
Un chose est sure : le jour où on me livrera des heures de journée supplémentaire dans ma boite aux lettres  sera officiellement déclaré comme jour de Noël au pays de mon petit bazar!

donne moi ta main…

Le bonnet d’âne de fin d’année, généralement, il est pour moi : je pense que je dois être la seule blogueuse à ne pas arriver à sortir à temps un petit cadeau home-made pour les enseignants de ses chères têtes blondes!
Mais cette année, il était impensable d’oublier la maîtresse de mon petit Gaspar…

vacances1

Quand on a engendré un petit asticot qui ne tient pas en place et a un rendement de bêtises à la minute digne de figurer dans le Guinness book des records -aucun rapport avec la bière éponyme-, nous avons, à chaque rentrée, rapidement l’occasion de faire plus ample connaissance avec le personnel éducatif.

vacances3
pochette en cuir et liberty selon le super tuto de Merci Giroflée

Le cahier de liaison ne reste généralement pas longtemps vierge de faits marquants et ressemble étrangement à une encyclopédie de 36 volumes en fin d’année scolaire : il y aurait de quoi faire des tonnes de colliers avec toutes les perles dont mon fils sait être l’auteur…

vacances4
cuir vert menthe : etsy
liberty « menthe à l’eau », et tissu « première étoile » émeraude : motif peronnel 

Mais cette année, c’est face à la classe, devant le tableau noir, que se tenait la vraie perle, celle qui a accompli le double exploit de comprendre ma tendre canaille et d’en rassurer les parents.

vacances5
petite trousse pour les crayons, mais qui conviendra aussi très bien pour la crème solaire les deux prochains mois!

Et quand on retrouve son drôle de zèbre en train de pleurer, dès le premier jour des vacances, parce qu’il n’allait plus revoir sa maîtresse…

vacances2
un petit collier gri-gri dans les mêmes tons parce que deux cadeaux, ce n’était vraiment pas assez!

… on se dit que ces petites cousettes ne sont qu’un modeste « Merci » pour le travail accompli cette année par Nathalie!

le blues des soldes

Ô rage! Ô désespoir ! Ô « taille S » ennemie!
Mais pourquoi?! Pourquoi ??!! Pourquoi les Dieux textiles des soldes semblent-ils être aux abonnés absents? – il n’y a pas de taille 1 pour la robe « des petits hauts » que vous avez demandé, veuillez essayer l’année prochaine-
Rassurez-moi, je ne suis quand même pas la seule française à rentrer bredouille des soldes??!!!

Heureusement que mon armoire à tissu est gavée telle une oie en période de Noël et que j’ai plus d’un patron dans mon sac!

maeva1
Robe :  duo de 2 ‘M’ :
Maeva‘ pour le haut, Mistral‘ pour le bas

D’ailleurs, c’est deux patrons qu’il a fallu pour ma petite robe anti-blues des soldes…

maeva2
tissu chambray « léger comme une plume » : motif personnel

En haut, nous avons donc la Maeva -république du chiffon- , qui devrait avoir bientôt des petites sœurs tellement je me suis régalée à la faire -même le col, oui, mesdames !-

maeva3

En bas, nous avons la non moins magnifique Mistral -aime comme Marie-, dont la partie jupe avait les proportions idéales pour transformer la chemise de Géraldine en robe oversize…

maeva4

Et, combiné à ce duo Maeva/Mistral, un chambray d’une douceur et d’une souplesse que je n’ai trouvées sur aucune fringue en boutique!

maeva5

C’est limite si je ne serais pas contente d’être revenue bredouille des soldes - euh… c’est juste de la méthode Coué, là… tout le monde sait bien qu’on n’a jamais trop de robes…-

maeva6
ras de cou « Pierre de Lune » : Arrow Workshop

Je vais être honnête : tout cela ne m’empêchera pas de continuer à errer comme une malheureuse sur le net, en quête des pièces qui m’ont filées sous le nez - Dieux des soldes, si vous m’entendez …-…

maeva7

… mais ça m’a quand même donné envie de mettre une petite robe en soie sous mon pied de biche pour compenser celle que je n’ai pas pu acheter!
Heureusement que les Dieux des chaussures ne m’ont pas abandonnée, eux -en fait, je suis même persuadée que ceux-là se sont penchés sur mon berceau à ma naissance-, car, je n’aurais pas eu de plan B!

1 2 3 4 60