La théorie du néant

Maintenant que j’ai commencé, je n’arrête plus : ma quête du macaron parfait continue!

Pour mon dernier essai en date, j’ai utilisé la recette de base pour les coques trouvée sur le site de pure gourmandise (une merveille, ne serait-ce que pour le plaisir des yeux)…
Toujours avec un démarrage à froid, je tâtonne un peu sur le temps de cuisson (surtout que je superpose 2 plaques), mais je n’en crois pas mes yeux, j’arrive quand même ce résultat là :

Il ne faut pas croire que je vous montre le plus beau, non, non, ils sont tous comme ça:

Macarons à la gelée de cassis

Bluffant, non?
Et oui, « bluffant », c’est bien le mot… car ces macarons ne sont qu’illusion, mirage, poudre au yeux !!
Le dessus? parfait, bien lisse…
la collerette? elle y est toute belle !
Le dessous? comme sur la recette -après avoir bataillé avec le four pendant une demi-heure!-
Mais l’intérieur : CREUX !!! VIDE !!! NEANT !!!
Mais où elle est passée, là pâte, hein ??? elle y était bien quand les macarons sont rentrés dans le four !

Peut-être que, sans le savoir, je viens de faire une découverte scientifique de la plus haute importance…

45 petits messages sur La théorie du néant

  1. froufrouetcapu
    avril 22, 2009 at 11:31

    je ris … mais ce doit être fort désagréable et en plus, je n’ai aucune solution à ton problème … tu crois vraiment que les colorants peuvent y être pour quelque chose ??? Dommage, ils sont si beaux ! Le pb du démarrage à froid c’est que tu fais comment quand tu as plusieurs tournées, s’il faut attendre à chaque fois que ça refroidisse, tu y passes la journée pour le coup ?!

    Répondre
  2. emma
    avril 23, 2009 at 12:14

    wahou c’est surnaturel chez toi!!

    Répondre
  3. kdou
    avril 23, 2009 at 12:51

    Trop drôle! je fais ma maligne mais je n’oserai jamais m’affronter aux macarons! mais tu as raison, la cuisine (et surtout la patisserie)c’est de la chimie!Allez, faut y croire, le macaron parfait et toi allez vous rencontrer, c’est écrit!

    Répondre
  4. Thalie
    avril 23, 2009 at 7:16

    J’ai le CNRS en ligne, je te les passe ?

    Répondre
  5. Krol
    avril 23, 2009 at 8:03

    Trop beau!!!!!!! Vu que jamais on pourra les goûter autrement qu’avec les yeux….je vois pas où est le problème, vraiment!!!!!

    Répondre
  6. cecile
    avril 23, 2009 at 8:18

    pour moi, realiser des macarons tient un peu du miracle, alors qu’ils soient creux m’importe peu, physiquement ils sont TROP BEAUX !! et sinon, sont ils bons ?

    Répondre
  7. laulautte
    avril 23, 2009 at 9:06

    C’est quand même bien mystérieux tous ça …., étant donné que je n’ai jamais encore osé me lancer dans cette aventure « macaronesque », je ne peux pas résoudre cette énigme…..le principal c’est qu’ils soient bons !!!!!

    Répondre
  8. Mandarine
    avril 23, 2009 at 9:15

    be, dis donc!!! tu as un sacré coup de main pour les macarons. Ils sont PARFAITS!!!!!

    Répondre
  9. Alexandra
    avril 23, 2009 at 9:18

    Des petits occupants dans ton four qui auraient mangé l’intérieur ??? Naaaaaan, j’rigole ;o)) En tout cas, ils ont l’air drôlement bons ! Bisous

    Répondre
  10. petite taupe
    avril 23, 2009 at 10:04

    ils sont super beaux!!! juste une question, quand tu les décolle, il n’en reste pas sur la plaque? si c’est le cas quand tu les sort du four, tu enlèves la feuille de papier sulfurisé, tu mouilles ta plaque avec de l’eau froide et tu reposes ton papier sulfurisé. Tu attends un peu et avec l’humidité ils se décollent tout seul et il ne reste pas de pâte sue le papier

    Répondre
  11. val31
    avril 23, 2009 at 10:41

    Illustration de la théorie des trous noirs par des macarons, t’es trop forte !! Sinon s’il sont vide à l’intérieur ça fait plus de place pour la ganache non ? )

    Répondre
  12. clari-anne
    avril 23, 2009 at 10:43

    Rôô là là que ça fait envie! Tu es trop forte!

    Répondre
  13. Elodie
    avril 23, 2009 at 10:57

    mais c’est pour mettre plus de garniture !! ça m’est déjà arrivé et je me demande s’il ne se passe pas des trucs bizarres dans la poche à douille au moment où elle touche la plaque à patisserie !?

    Répondre
  14. nesto
    avril 23, 2009 at 11:41

    moi j’aimerais bien savoir pquoi je suis la seule blogueuse qui n’y arrive pô snif!!!!!!!!

    Répondre
  15. PointVirgul
    avril 23, 2009 at 11:46

    Ils sont bien beaux! j’avais réussi ma première fournée pour le défi de silo mais la deuxième est passée à la poubelle même avant de les cuire… ils s’étaient tous rejoints… j’aurais pu lancer le macaron géant sans forme…

    Répondre
  16. casa
    avril 23, 2009 at 12:10

    C’est à 17H la pause thé??? J’arrive!!! parce que je suis sûre que tu as oublié de dire qu’ils étaient quand même excellents!!! bisous casa

    Répondre
  17. aurélie
    avril 23, 2009 at 12:41

    waouh ils sont superbes bravo! l’intérieur vide, ça me le fait quand ils sont trop cuits…

    Répondre
  18. emmath
    avril 23, 2009 at 12:46

    Je te donne les infos du livre de Mercotte « solution macarons » les macarons sont creux: – mauvaise consistance de l appareil – manque de cuisson je ne crois pas que la deuxième info soit la bonne puisque tu dis que le dessous est normal alors peut être la première…

    Répondre
  19. labistrake
    avril 23, 2009 at 1:15

    waou ! Le macaron nous amènerait donc à de telles questions existentielles ! C’est dingue !

    Répondre
  20. Bouboulette
    avril 23, 2009 at 1:22

    Mais la question la plus importante est : est ce qu’ils sont bons ?! Parce que si oui, ne te prends pas la tête

    Répondre
  21. Carole
    avril 23, 2009 at 1:24

    parfaits ! tu viens d’inventer le macaron à déguster avec les yeux et qui ne fait pas prendre 1g une fois avalé !

    Répondre
  22. Poupette
    avril 23, 2009 at 2:49

    ben en fait…. c’est que quand je fais des macarons… je n’ai… que la pâte…. sans la coque… alors de deux choses l’une: 1 soit, ta pâte, elle s’est barrée chez moé… 2 soit, c’est ma coque qui barbotte chez toé!!! va falloir éllucider ça au plus vite!!! nan mé…o!!

    Répondre
  23. Ellemme
    avril 23, 2009 at 4:21

    Et bien figure-toi que pas plus tard que dimanche, j’ai mangé des macarons d’un pâtissier, et certains parfums étaient comme les tiens.. comme vides.. Incroyable, mais rassurant, non?

    Répondre
  24. Oalie
    avril 23, 2009 at 6:44

    Nous aussi on a tenté les macarons parfaits mais nous avons eu non seulement les vides dont tu parles mais aussi des pas ronds, des trop cuits, des jaunis, des pas assez cuits ! De quoi laisser tomber l’aventure des macarons ! Au moins les tiens sont jolis !

    Répondre
  25. Dom'
    avril 23, 2009 at 9:24

    Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme, donc, tu va forcément la retrouver, ta pâte… peut-être qu’elle a juste pris une autre forme…

    Répondre
  26. Pauline
    avril 23, 2009 at 10:48

    Très beaux ces macarons… Au passage, est ce que c’est trop tard pour s’inscrire pour j’ai rien a me mettre ?

    Répondre
  27. alexandra
    avril 23, 2009 at 10:57

    Je me suis dit: tiens, elle se vante aujourd’hui notre Karen, ce n’est pas son genre!!! Evidemment, quand j’ai compris, j’ai éclaté de rire!…Ne me fais pas croire que ces magnifiques macarons sont creux! C’est pour ne pas partager, ça, ni plus ni moins! C’est lâche!!!

    Répondre
  28. cilou
    avril 24, 2009 at 12:46

    ils sont vraiment très réussis, dommage de les manger…!!!

    Répondre
  29. Stéphanie
    avril 24, 2009 at 9:55

    What? vides??? ils sont tellement beaux que ce n’est pas possible?!!! héhéh

    Répondre
  30. CORIANDRE
    avril 24, 2009 at 10:45

    Tu me mets l’eau à la bouche. Ils sont magnifiques..

    Répondre
  31. paskaline
    avril 24, 2009 at 11:52

    ohhh la la la !!!! ca a l’air trop bon !!!!!!!

    Répondre
  32. Emilie
    avril 24, 2009 at 12:18

    Etrange en tout cas ils sont supers beaux!!

    Répondre
  33. katia64
    avril 24, 2009 at 4:52

    superbe!!!!!on en mangerait bien un … ou deux … ou trois…..ptètre même quatre!!!hiii!bref,je crois que je ne pourrais pas m’arrêter!!!!!

    Répondre
  34. Clémentine
    avril 25, 2009 at 10:11

    Bah ils sont beaux cette fois ! Les miens ont pas cette tête là… x]

    Répondre
  35. Armelle
    avril 25, 2009 at 10:22

    ils sont beauxxxxxxxxxxxxx! et les commentaires…………. sont ultra rigolo,comme je les aime ;o))))))))))

    Répondre
  36. aucley
    avril 26, 2009 at 3:47

    j’ai aussi fait les macarons de ce site, et je n’ai pas superposé de plaque. Ils on été presque parfaits, j’en revenais pas! c’était pourtant la 1ère fois que je les faisais. Et comme toi ils étaient creux, ou presque. J’en ai mangé il y a quelques jours d’un patissier et les siens n’étaient pas plain non plus (mais plus que les miens). ma mère en a acheté en supermarché (moins bons que les miens! j’étais contente!) et pareil, pas vraiment pleins. enfin tes macarons sont vraiment beaux, et ils me donnent faim!!!

    Répondre
  37. ccilegreen
    mai 29, 2009 at 5:21

    Incorporer alors DELICATEMENT et peu à peu la poudre réservée en effectuant un mouvement circulaire du bord de la cuve toujours dans le même sens et SANS CASSER LES BLANCS à l’aide d’une spatule souple. Lorsque l’appareil à une teinte uniforme, dresser les macarons à l’aide d’une poche à douille ou à la seringue de pâtissier sur une feuille de papier sulfurisé en les espaçant régulièrement et disposés en quinquonce. Laisser les macarons à l’abri des courant d’air pendant au moins 30 minutes (c’est la phase de croûtage) Préchauffer votre four à 175°C et enfourner votre plaque posée sur la lèchefrite retournée dans le four (ou sur 3 plaques à bord pincée identique et superposées) c’est la différence de température dans le four et la plaque superposée qui va créer la fameuse collerette Cuire pendant 10 minutes (en surveillant la cuisson) Au bout de 10 mn sortir la plaque du four et faire couler de l’eau froide délicatement, entre la plaque chaude et la feuille de papier sulfurisé(attention de ne pas faire couler d’eau sur les macarons) la vapeur d’eau se dégageant va aider à décoller les macarons,5minutes plus tard, vous pouvez décoller délicatement les macarons et déposer les à l’envers sur une grille froide pour les laisser ressuer .

    Répondre
  38. mg
    septembre 29, 2009 at 11:38

    j’en suis à mon deuxieme essai de macarons ! le dessus est parfait mais je n’ai pas de collerette et ils sont creux dessous mais ils sont bons! j’utilise une plaque en silicone mais je crois que je vais essayer avec du papier sulfurisé et une plaque de cuisson, demain 3eme essai!!

    Répondre
Add Comment Register



Laissez votre petit message...