Du point de riz …

… pour cette petite écharpe toute simple mais toute douce :

Laine Rowan Cocoon violet grisé

Celle-ci était à mon niveau, je n’ai pas eu besoin de défaire de rang et j’ai obtenu autant de mailles à l’arrivée qu’au départ, c’est bon signe !
Elle ira réchauffer le cou de ma Mamie qui a beaucoup tricoté et cousu pour moi il y a quelques année …

Mon petit bazar du week-end …

Week-end chez mes parents pour toute la famille.
Avant le départ, il a fallu se rendre à l’évidence : pas de place pour ma nouvelle mac dans le coffre de la voiture, déjà plein à craquer (et on n’est parti que pour 2 jours ! et encore, je n’ose pas avouer qu’on a un monospace, qu’il y a déjà tout le matériel bébé sur place et qu’on n’a pas pris la poussette de Gaspar)…
Heureusement, j’ai quand même réussi à dégoter quelques centimètres carré d’espace libre pour y caser mes « en-cours » tricots et de quoi me pencher sur mon futur projet couture …

G – XXL

Non, je n’attends pas un heureux évènement …
J’ai bien fait comme on m’a dit : j’ai taillé une 7 sans marge de couture pour me retrouver quand même avec une blouse dans laquelle je peux rentrer 2 fois, et encore, avec la marge suffisante pour craquer sans réserve sur mon pot de nutella !
Je pense que c’est le modèle qui veut ça, j’aurais peut-être dû la réaliser dans un tissu plus fluide …
Mais j’ai quand même pris plaisir à la coudre, avec ma toute nouvelle Mac : du coup, elle a bénéficié de finitions que jamais je n’avais faites (c’est chouette un pied ‘surjets’) et d’un nombre non conventionnel de boutons (c’est chouette les boutonnières automatiques ça existe les machines qui cousent aussi les boutons?)…


Tunique G, livre 64, popeline Entrée des Fournisseurs

Réaction de M. Bazar : « ça tombe bien, il te manquait justement quelque chose pour sortir les poubelles  » ah bon? ça a changé ? c’est moi qui doit sortir les poubelles, maintenant ? … ah-ah, très drôle, parce que moi, en fin de compte, je l’aime bien cette blouse, je lui trouve un petit côté « artiste-peintre » et, même si elle n’est pas facile à associer, j’aime beaucoup la couleur -une remarque, Laurène ?-

petite surprise du jour …

… découverte dans ma boîte à lettres en rentrant du travail !


Rubans tissés ‘Entrée des Fournisseurs’

C’est fou ce qu’un petit bout de ruban peut mettre de bonne humeur ! et c’est exactement ce qu’il fallait pour aller avec ma toute nouvelle machine à coudre …

Petites Coutures Grands Projets #2

J’ai découvert la première édition de cette sympathique initiative un peu tard, par contre, je n’avais pas l’intention de laisser passer le second volet.
Cette fois-ci, le challenge a pour thème un sac de course pliable et sa pochette, à réaliser avant le 15 Novembre (avis aux couturières intéressées et non encore inscrites, vous trouverez les informations ici). Les ouvrages seront vendus 10 Euros, intégralement reversés à l’association Soléa.

Cette fois-ci, c’est donc du sérieux : c’est la première fois que je couds quelque chose destiné à la vente et je ne voulais surtout pas risquer de rendre ma copie en retard !
J’ai donc pris mon coupon préféré -« Belle pine coriander » d’Amy Butler-, un peu de voile de coton turquoise pour la doublure -je trouve que c’est plus joli au niveau des finitions-, récité une incantation devant ma vieille machine à coudre pour que celle-ci ne me lâche pas en cours de route -elle est un peu capricieuse-, et je me suis appliquée comme jamais (merci Laurène pour ton aide!!)…
Bon, j’arrête là mes arguments de vente : je ne suis pas douée pour ça, et si personne ne veut de mon sac, ce n’est pas grave, je me l’achèterai moi même, parce que je le trouve trop beau :

… et n’oublions pas : la petite pochette de rangement zippée, qui peut aussi servir de porte-monnaie ou de petite trousse à maquillage -pff, si j’oublie mes arguments de vente en cours de route, moi –
Voilà, le sac est sagement rangé, bien à l’écart de mon gros bazar, en attente d’une future propriétaire…

Karen 1 – Echarpe Feuille 0

Houlà, c’est pas beau de mentir …
bon, je donne le vrai score : Echarpe Feuille 3 – Karen 1 … cette *%@#%# d’écharpe a même failli vaincre par KO, mais j’ai puisé dans mes dernières ressources pour en venir (enfin) à bout !
petite précision : je n’ai naturellement pas la métaphore sportive (ça doit se remarquer d’ailleurs), mais entre l’écharpe et moi, ça a été une véritable lutte
, et le coup de « l’essentiel, c’est de participer », à d’autres , ça ne prend pas sur moi !

Vous l’aurez compris, j’ai donc commencé cette écharpe 3 fois … puis l’ai défaite 3 fois parce qu’une erreur, passe encore… 2 erreurs, mouais, si on veut… mais la troisième, euh, là, ça commence à se voir quand même !
Ce n’est qu’à la quatrième tentative que j’ai réalisé que si je faisais la taille « petite sœur », avec moins de mailles à la base, ça serait toujours moins de mailles à défaire et refaire (obstinée mais un peu paresseuse…).
Mais ce qui compte, c’est le résultat, hein ?


Echarpe Feuille, modèle ‘La Droguerie’, taille ‘petite soeur’

Bon, j’avoue, elle n’est pas parfaite, il y a quand même une erreur, mais je vous mets au défi de la trouver ! surtout qu’avec ma mauvaise foi, je vous ai fait des photos floues pour que ça passe inaperçu :p

Plaisir d’offir …

… un petit collier pour une adorable Dame.

Le choix n’est pas facile quand on ne réalise pas pour soi … tout comme elle, j’ai cédé à la mode du tartan avec un coup de cœur pour ce bouton écossais, le reste s’est construit autour de lui.

Merci Carole, pour tes encouragements, tes conseils … je pense que je ne suis pas la seule à apprécier ton dynamisme et la façon dont tu nous le transmets !

Premier tag …

… envoyé par Carole qui veut voir une photo de moi quand j’étais petite.
Pas facile, car elles sont toutes chez mes parents. J’ai bien pensé en ‘bricoler’ une en trafiquant une photo de Gaspar (il me ressemble beaucoup, ajouter des couettes aurait fait l’affaire) mais je ne voulais pas risquer de voir débarquer les services sociaux pour avoir touché à l’image de mon fils de la sorte.
Mon père à bien voulu venir à mon secours et, faute de scanner, m’a envoyé une photo de photo (donc, pas très nette, et puis, comme il n’a pas manqué de me faire remarquer, la photo commence à se faire vieille)

Voilà Carole, c’est moi, petite fille, bien assise dans le jardin de mon grand-père … D’ailleurs, même pas sûr  que je marchais à l’époque : il paraît que j’étais une petite fille plutôt docile, qui a marché et parlé très tard. Mais pas de soucis, je me suis bien rattrapée depuis !

Maintenant, ça me ferait vraiment plaisir de savoir à quoi ressemblaient Laurène, Aurélie et Karyn à la même période… vous êtes partantes ?

Port du badge obligatoire

« Port du badge obligatoire … ».C’est le contenu de la note de service reçue vendredi matin en arrivant au travail (juste avant que ma messagerie Lotus ne plante … bon, normal… passons …).
Mon badge, je le porte toujours… dans la poche extérieure de mon sac à main, ça compte ?
Je lis la fin de la note : « … et apparent, des cordons sont à votre disposition … bla bla bla…. » !
APPARENT : je m’imagine déjà mon badge, pendu au bout d’un cordon d’un bleu douteux, au dessus de ma jolie blouse japonaise !
Je ne peux pas laisser passer ça, il est grand temps de féminiser le port du badge !!!
Et quite à féminiser, autant la jouer girly à fond avec le tissu qui s’impose :

Une question demeure : est-ce qu’une touche de liberty suffit à elle seule à égayer une dure journée de travail ?

Chèche minute

– Une bande de tissu écossais (Lydie Confiture)
– 4 petits ourlets
– trempage, essorage, entortillonage (c’est français, ça ?)
– séchage tout une nuit sur le sèche serviette (je vous épargne le jeu de mot ‘chèche serviette’… ah non, finalement !)

Simple, rapide et efficace … très belle alternative à l’écharpe feuille que j’essaie désespérément de me tricoter (3eme fois que je la défais, grrr !!!!)

1 57 58 59 60